Teams AUTO

Ils sont champions du monde !

“We are World Endurance Champions”. Tels sont les mots qui ont raisonné dans le casque de Bruno Senna et de notre community manager en franchissant la ligne d’arrivée durant la dernière manche FIA WEC à Bahrain, le 18 Novembre dernier. Au volant de l’Oreca 07 numéro 31, le Team Vaillante REBELLION remporte la victoire en catégorie LMP2 dans les tous derniers instants.

La voiture sœur, la n°13 pilotée par Nelson Piquet Jr, Mathias Beche et David Heinemeier Hansson vient compléter ce succès en montant sur la troisième marche du podium.
Bruno Senna, Nicolas Prost et Julien Canal remportent leur quatrième victoire de l’année après les succès à Mexico, Fuji et Shanghai. Senna et Canal sont les nouveaux Champions du Monde LMP2. Si c’est le premier titre pour le brésilien en FIA WEC, le natif du Mans devient double champion du Monde LMP2 après sont titre obtenu en 2015. Nicolas Prost ayant manqué la course du Nurburgring (pour cause de clash avec le championnat de Formula E) termine à la troisième place du championnat pilote.

Il s’agit du sixième titre mondial en six saisons du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC pour REBELLION Racing, après les cinq couronnes obtenues en LMP1 entre 2002 et 2016.

Après six saisons en FIA WEC, ce ne sont pas moins de six titres mondiaux qui s’accumulent sur ces six années de participations, présageant une année 2018 propice à au succès pour le Team. Cette année, Vaillante REBELLION sera présente, en catégorie LMP1, LA catégorie reine du championnat. Nouveau challenge à la hauteur de son ambition.

L’écurie suisse alignera deux ORECA REBELLION R-13 en Championnat du monde d’Endurance avec des équipages équilibrés et complémentaires. Les deux autos seront équipées d’un moteur Gibson et de pneumatiques Michelin. REBELLION Racing associe donc de nouveau ses ambitions à ORECA avec un objectif commun, celui de faire figurer REBELLION Racing en haut de la feuille de temps de la catégorie LMP1. 

Les autos #1 et #3 seront respectivement composées des pilotes suivants :
#1 – André Lotterer, Neel Jani, Bruno Senna
#3 – Mathias Beche, Gustavo Menezes, Thomas Laurent
L’auto 1 affiche deux pilotes confirmés, habitués du plus haut niveau. Neel Jani et André Lotterer, multiple vainqueur au Mans, seront là pour accueillir Bruno Senna prêt à poursuivre son incroyable saison réalisée en LMP2 l’an passé. La seconde dispose d’un équipage jeune avec des révélations telle que Thomas Laurent, vainqueur au Mans et élu Rookie FIA WEC de la saison 2017 du haut de ses 19 ans. Ce trio possède une marge de progression immense qui réservera bien des surprises tout au long de la Super Saison.

Les deux autos seront quant à elles dévoilées au Salon International de l’automobile de Genève en mars prochain.

À noter également l’engagement du team en European Le Mans Series pour la saison 2018. Avec un de titre de champion du monde d’endurance avec une ORECA 07, c’est tout légitimement que REBELLION Racing a choisi de faire de nouveau confiance au constructeur français. Pour l’exploitation de cette auto, le team a sélectionné la structure portugaise Algarve Pro Racing pour son professionnalisme et leur désir de performance. C’est une formation jeune que REBELLION Racing a décidé d’engager en Championnat d’Europe d’Endurance pour la saison 2018. Le cadet des rebelles en FIA WEC, Thomas Laurent sera accompagné du britannique Harrison Newey. Du haut de leurs 19 ans, les deux pilotes se connaissent bien après la saison d’Asian Le Mans Series passée au sein du même équipage. L’identité du troisième pilote sera bientôt confirmée.

Une folle saison pleine de rebondissements attend la famille REBELLION. Comme l’an passé, nous les accompagnerons tout au long de cette aventure : des relations presse au community management en passant par la direction artistique, nous vous réservons une nouvelle fois de nombreuses surprises !

Line-up 2018 du Team

Line-up 2018 du Team

Clap de fin pour cette fabuleuse saison

Explosion de joie sur le podium de Bahrein

Explosion de joie sur le podium de Bahrain